En à peine quelques années, les Nocturnes ont su développer une véritable culture : philosophie, musique, littérature, et même le quotidien (« quotinoctien », diraient certains). L’une des particularités du Mounoc : les fameuses « soirées nocturnes » – ou comment passer quelques heures entre amis avant une nuitée de boulot.

Les soirées nocturnes sont connues pour bannir alcool, portables, cigarettes, drogue, Internet et même les écrans en général. En pratique, la plupart des Nocturnes sont assez souples sur ces règles. Toutefois, on ne peut pas nier qu’attraper son portable au beau milieu d’une conversation afin de répondre à un message, chercher une information ou montrer les photos de son chat, c’est très mal vu lors de ces « soirées nocturnes ».

Alors, comment s’amusent les Nocturnes au cours de leurs soirées entre potes ? S’amusent-ils vraiment ou se contentent-ils de se regarder dans le blanc des yeux, comme le veut une rumeur tenace ?

 

À quelle heure se déroulent ces « soirées », au juste

On pourrait se dire : vu qu’ils inversent tout, les Nocturnes organisent sûrement leurs soirées aux premières lueurs du jour.

Sauf que pas du tout.

Dans la majorité des cas, les Nocturnes se retrouvent en fin d’après-midi ou début de soirée, avant de partir pour le travail (généralement vers 20 heures).

Il y a plusieurs raisons à cela :

  • c’est l’heure où ils sont le plus en forme, et profitent davantage de ces moments entre amis, sacrés entre tous ;

  • décider d’ordonner sa vie de manière différente est assez difficile comme ça. Organiser des soirées le soir permet de garder des points de repère ;

  • cette période de la journée leur permet de sociabiliser plus facilement avec les Solaires. Pratique pour ceux qui ceux qui ont encore un cercle relationnel majoritairement solaire. Les Nocturnes sont très communautaires, mais pas sectaires. Si le mouvement s’est répandu aussi vite, c’est qu’ils savent communiquer sans pour autant faire du prosélytisme.

 

Que mange-t-on et que boit-on lors des soirées nocturnes

Adieu alcool, chips industrielles et Coca Cola !

Les Nocturnes préfèrent les plats simples concoctés à la maison, pour un apéro plus bourratif, plus chaleureux et moins dépendant des grandes marques.

Quant aux boissons : les jus de fruits sont à l’honneur. Meilleurs pour la santé, certains aident même à tenir toute la nuit. Ceux qui ne peuvent pas vivre sans alcool ne prennent jamais rien de plus fort que du vin (ou alors ils le gardent pour eux). L’important étant de :

  • privilégier les produits locaux et écolos ;

  • garder le contrôle de soi. Quoi de plus frustrant qu’un lendemain de soirée, quand on ne se souvient pas d’avoir dansé nu sur la table ? Où est le plaisir de vomir en milieu de soirée ? (Cette question ne concerne évidemment pas nos amis émétophiles 😉 )

 

Les activités pendant les soirées nocturnes

La Bonne Paye

La Bonne Paye, l’un des jeux qui ont inspiré « Qui veut la Peau du Maître-Nageur ». Source : http://www.mamanstestent.com/

Et maintenant : comment s’amusent les Nocturnes lorsqu’ils sont entre amis ?

  • jeux de société. Si vous vous imaginez deux types aux sourcils froncés concentrés sur un plateau de Scrabble ou d’échecs, c’est que vous n’êtes jamais entrés dans une ludothèque ou un bar à jeux ; le jeu le plus représentatif du mouvement nocturne est « Qui a Peur du Maître-Nageur ? » – sorte de fusion entre le « Loup-Garou » et « La Bonne Paye », et qui doit notamment sa popularité à une multiplicité de variantes ;

  • jeux de cartes remis au goût du jour ;

  • les Nocturnes apprécient beaucoup les activités tournant autour de la créativité, et de l’expression de soi : concours de maquettes en carton, improvisations théâtrales, ateliers d’écriture… C’est une façon de mieux connaître son entourage, et de lutter contre la névrose qui ronge la société solaire. Et puis, ça peut paraître rébarbatif comme ça, mais en vrai c’est souvent très ludique ;

  • beaucoup de noctécolos prisent un jeu intellectuel que d’aucuns qualifieraient de bizarre : régulièrement, en soirée, ils consacrent un moment à tenter de renverser une fausse vérité : « et si la Terre était plate ? » « et si le monde était gouverné par une coalition de lapins de Garenne ? » L’un des buts de cette curieuse coutume (que l’on peut pimenter à l’aide de jeux de cartes) est de garder un esprit ouvert. Ce n’est pas pour rien que les noctécolos sont aussi appelés « néo-sceptiques ».

Souvent, particulièrement en week-end, l’apéro est une façon de conclure une activité sportive conviviale : randonnée, jogging, ou même football sont assez populaires. Note : les Nocturnes pratiquent le foot entre amis, mais méprisent le football professionnel, surmédiatisé et victime du dieu Argent.

 

Last but not least : pourquoi ???

Oui, pourquoi se compliquer la vie, pourquoi ne pas vouloir faire comme les autres, pourquoi refuser la saveur toxique d’une cigarette ou la présence rassurante d’un Smartphone à tout moment ?

Les raisons ne manquent pas :

  • étant catégoriques sur la décadence de la société solaire, les Nocturnes ne pouvaient tout simplement pas reprendre les mêmes habitudes ;

  • les Nocturnes cherchent un mode de vie plus sain (c’est même une obsession chez les ombrilistes) ;

  • chez eux, l’appartenance à un groupe et l’interaction au sein de celui-ci sont primordiales. Halte à ces moments de malaise où toute la table a les yeux rivés sur son portable ! Chaque instant passé entre amis doit être savouré en tant que tel ;

  • les nouvelles technologies ont tendance à nous rendre paresseux intellectuellement. Vous avez oublié la traduction d’un mot ? Ne cherchez pas sur votre Smartphone, expliquez votre idée. Vous avez envie de montrer vos photos de vacances ? Laissez tomber, utilisez vos mots pour décrire vos impressions. De toute façon, montrer ses photos de vacances est souvent motivé par un certain narcissisme. Développez votre mémoire et votre imagination en faisant travailler votre cerveau à l’ancienne ;

  • enfin, certains prétendent que les Nocturnes se préparent à l’imminence d’une tempête solaire.

Oui, les Nocturnes cherchent décidément à se démarquer du reste du monde.

Ce n’est pas pour rien qu’on les accuse parfois de vouloir créer une race supérieure. Ceci est seulement vrai, dans une certaine mesure, chez les Shados et les ombrilistes.

Et vous, vous sentez-vous capables de tester des soirées d’un autre genre ?