Les Nocturnes aiment les produits fait maison. Et, notamment, ils préparent souvent leur liquide vaisselle eux-mêmes. Pourquoi ? Pour plein de raisons : 1) C’est économique. 2) Vous donnez moins d’argent aux grandes marques qui se font des marges colossales sur des produits simplissimes. 3) Vous savez ce que vous mettez dedans : pas de mauvaise surprise. 4) À chaque fois que vous laverez vos assiettes, vous serez fiers de vous. Si, si.

Maintenant, comment fabriquer votre liquide vaisselle ? C’est là que ça se complique un petit peu. Plein de recettes traînent sur Internet. Ma sœur et moi avons tenté différentes recettes ; elle en adaptant des recettes trouvées sur Internet, et moi en adaptant ses adaptations. Je vous dis comment j’ai fait. Mais il est possible que vous trouviez mieux.

Si vous commencez à avoir des sueurs froides : pas de panique, a priori toutes les recettes se valent et la principale différence entre elles est la proportion des différents ingrédients. Selon le cas, le résultat sera plus ou moins liquide et homogène et sentira plus ou moins bon. Mais votre vaisselle sera quand même propre au final 😉

 

​Ingrédients

En ce qui me concerne, voici les ingrédients que j’ai utilisés pour mon liquide vaisselle maison :

    • 40g de savon noir en copeaux ;

    • 40g de savon de Marseille en copeaux ;

    • 2 cuillères à soupe de cristaux de soude ;

    • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de sodium ;

    • 700 mL d’eau bouillante ;

    • un récipient : dans mon cas, une bouteille en verre d’un litre (type jus de fruits).

Note : ces ingrédients vous serviront pour plein d’autres trucs, notamment le bicarbonate : ménage, d’autres expériences du même type (comme la lessive), etc.

 

​Préparation

Ça prend littéralement 5 minutes.

Si c’est moi qui vous le dis, alors vous pouvez le faire en 4 minutes (surtout vu le temps qu’il m’a fallu pour préparer mes bougies maison…).

1) Dans le récipient en verre, versez le savon noir, le savon de Marseille, les cristaux de soude et le bicarbonate.

2) Mélangez.

3) Versez peu à peu l’eau bouillante, et bien remuer. Perso j’ai fermé la bouteille, et vu que celle-ci était très chaude je l’ai enveloppée dans un torchon. Votre mélange devrait bien mousser. Note : une bouteille en verre classique peut théoriquement supporter une température allant jusqu’à 150-200°C. Attention à la pression ; j’ai entrouvert le bouchon à deux reprises car j’avais peur que ça n’éclate, mais finalement tout s’est bien passé. Ouf ! Pour plus de précautions, vous pouvez également verser votre mélange dans une casserole et le verser dans le récipient une fois que ça aura refroidi.

 

Bouteille pleine de liquide vaisselle fait maison

Liquide vaisselle maison (photo prise 4h après la préparation).

Et c’est tout. Vous n’avez plus qu’à attendre que ça refroidisse. Le résultat reste liquide à part quelques morceaux de savon flottant dans la solution.

Certains conseillent d’ajouter de l’huile essentielle de citron, notamment pour que ça sente bon, mais c’est optionnel.

 

​Utilisation

Le mélange a tendance à durcir. Pensez à bien remuer le récipient avant chaque utilisation. Ça devrait bien mousser. L’idéal est de verser de la mousse sur le tampon à récurer, parce que ç’est plus efficace. Ce liquide vaisselle nécessite de rincer un peu plus soigneusement qu’avec un produit vaisselle classique, mais pour le reste j’en suis très satisfait (et un peu fier, tout de même).

Mon premier échantillon aura duré environ 2 mois. Sachant que vers la fin il ne restait plus qu’une pâte savonneuse très efficace (détient moins d’eau et plus de savon) : une petite quantité suffit pour nettoyer votre vaisselle. Pour mon prochain essai, je tenterai de mettre un peu moins d’eau et peut-être un adoucissant, car mine de rien ça écaille un peu les mains (effet des cristaux de soude ?) ; mais bon, avec de la crème hydratante de temps à autre, et tout va bien.

Dans les prochains mois, je tenterai d’autres expériences et actualiserai cet article en fonction 🙂

Bonne préparation !